Décidément, l'industrie du cinéma risque de connaître les mêmes soucis que la musique. Voici leurs propositions pour la vidéo on Demand(VOD)

"On ne luttera pas efficacement contre la piraterie sans offre alternative licite. Chacun le sait. Pourtant, celle-ci tarde à venir", avait notamment déclaré Catherine Colonna, directrice générale du CNC"

La faute à qui ?

Mme Colonna s'est prononcée en faveur d'une "démarche progressive, pas à pas, visant notamment à traiter d'abord de l'insertion de la VOD dans la chronologie des médias".

Elle le fait exprès ou c'est juste pour m'énerver ? DANS UN MONDE NUMÉRIQUE ET A L'ERE DU HAUT DÉBIT, LA CHRONOLOGIE DES MÉDIAS N'A PLUS SA PLACE

Nicolas Seydoux, le président du conseil de surveillance de Gaumont est aussi mon copain, il déclare:

" L'industrie du cinéma ne peut pas lutter quand un film est diffusé gratuitement sur internet, a-t-il ajouté"

Bien sur que vous avez les moyens de lutter, proposez-nous du service ! Par contre, c'est sur vous allez peut être vous faire moins de blé sur le dos des artistes et des spectateurs. Dans cette affaire les seuls perdants ce sont les intermédiaires.

Pour approfondir un peu le WeBlog P2P & NTIC commente lui aussi ces déclarations.