Via Loic Lemeur un très bon article du monde diplomatique sur les Médias en crise

Quelques morceaux qui m'ont interpellés:

"Cet engouement montre que beaucoup de lecteurs préfèrent la subjectivité et la partialité assumées des bloggers à la fausse objectivité et à l’impartialité hypocrite d’une certaine presse"

"En ce sens, les déclarations de M. Serge Dassault confirment toutes les craintes (...) Ses récentes explications sur les raisons qui l’ont conduit à racheter L’Express et Le Figaro – un journal, a-t-il déclaré, « permet de faire passer un certain nombre d’idées saines » – ont renforcé l’inquiétude des journalistes"

"Si l’on rapproche ces propos de ceux tenus par M. Patrick Le Lay, patron de TF1, sur la véritable fonction de sa chaîne, géant des médias français – « Le métier de TF1, avait-il déclaré, c’est d’aider Coca-Cola à vendre son produit. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c’est du temps de cerveau humain disponible"

"Nous demeurons persuadés que de la qualité de l’information dépend celle du débat citoyen. La nature de celui-ci déterminant, en dernière instance, la richesse de la démocratie."

Je ne sais pas vous, mais après avoir lu cet article je n'ai plus envie de lire aucun journal papier (à part Le Monde diplomatique peut-être). Pour TF1 ça fait longtemps que je ne regarde plus.

La conclusion de l'article m'ammène à me poser la question suivante: L'Internet sera t-il capable de nous fournir une qualité d'information supérieure?

Pour les domaines directement liés aux technologies de l'information je répond sans hésiter OUI car un nombre très important d'acteurs du domaine utilisent Internet et contribue à la création et au traitement de l'information. Peut-il en entre de même pour d'autres domaines? Car en dehors du monde des technologies de l'information tous les experts d'un domaine ne sont pas forcément des utilisateurs avancés de l'Internet. Les blogs sont un élément important car en abaissant les barrières à l'entré ils augmentent le nombre de contributeur et donc la qualité de l'information.