A lire d'urgence sur Internet Actu l'interview de Jean-Samuel Beuscart : Généalogies de l’écoute musicale

Les nouvelles technologies de l'information et de la communication change notre manière de communiquer. C'est en ce sens que les TIC sont révolutionnaires, l'un des traits distinctifs de l'Homme par rapport aux autres êtres vivant est sa capacité à communiquer de manière extrêmement évoluée. Si notre manière de communiquer change, notre société change. C'est pourquoi la sociologie est sans doute la meilleure manière d'aborder les TIC. Ce texte en est une bonne illustration, c'est que j'ai lu de plus censé depuis bien longtemps sur le problème du partage de la musique par les réseaux P2P.

Un petit extrait:

Il y a par exemple un conflit entre la Sacem (Société des auteurs compositeurs et éditeurs de musique) et le Snep (Syndicat National de l’Edition Phonographique) sur la qualification juridique du fait de télécharger un MP3. Pour résumer, selon le Snep, la distribution de MP3 doit fonctionner comme la distribution de CD physiques ; c’est donc le producteur qui doit se charger de payer les droits d’auteur, et ces droit d’auteur doivent être les mêmes que pour les CD. Mais pour la Sacem en revanche, on est plutôt sur un modèle proche de la radiodiffusion : c’est le diffuseur final qui doit payer les droits, et ceux-ci doivent être plus élevés que pour le disque car il y a aussi du droit de représentation.

Cette remarque illustre bien le fait que le mp3 a du mal à "rentrer" dans les cases existante et qu'il est nécessaire de penser un nouveau système différent de ce qui existe. Même si ça ne plaît pas à ceux qui dominent le marché aujourd'hui.
Si on les laisse faire ils vont nous faire payer les droits d'auteur deux fois! (Je me demande même si ce n'est pas déjà le cas aujourd'hui sur les plateforme de téléchargement légale?)