Toujours dans le trip Web 2.0. Un très bon billet de Tim O'Reilly "the Cornucopia of the commons".

Il nous explique qu'il existe 3 manières d'enrichir une base de données ou un produit:

  • 1 Payer des gens pour le faire
  • 2 Trouver des volontaires
  • 3 Concevoir le produit de manière à ce que les utilisateurs l'enrichissent en l'utilisant

Napster a bâti sont succès sur ce concept: par défaut on partageait tout ce que l'on téléchargeait. La base de données CDDB qui permet d'identifier des CD audio utilisent le même principe: si vous ne trouvez pas votre cd dans la base, certains logiciels client vous propose d'ajouter à CDDB les données concernant le CD. C'est "l'architecture de la participation", une des clés du Web 2.0.

Pour la petite histoire Cornucopia veut dire corne d'abondance. Le titre "La corne d'abondance des biens communs" est donc la pour contredire le texte de Garrett Hardin: "La tragédie des biens communs"