Ya encore quelqu'un? Allez la nomination d'un DSI à l'échelle nationale mérite bien un petit réveil de ce blog.

Un DSI national, on aurait préféré un "CTO", mais on ne va pas cracher dans la soupe, tout de suite. Attendons de voir ce qu'il va faire, ses missions et avec quels moyens. Ca tombe bien, Jérôme Filippini ( Sciences Po, normale, ena), notre nouveau DSI a répondu à ces questions dans cette interview peut après sa nomination .

Je me suis amusé à décomposer ses réponses dans la mindmap ci-dessous (clic pour agrandir) Disic

Décodage:

Directions:

  • Web 2.0 Là il attaque fort, buzz word compliant
    • Chacun est acteur Eh il a compris l'une des facettes essentielle du Web 2.0 !
    • Etat 2.0 Aie le buzz
    • puisqu’on ne peut plus séparer son activité des SI ?? WTF
  • maîtriser son SI Retour au choses sérieuses
    • création de valeur Ah l'informatique source de valeur ou de coût?
    • maîtriser ces dépenses réponse: de coût


Ok le but est donc d'économiser des sous, pas bon pour nos amis les grandes et petites SSII.

Missions

  • urbanisation du SI Ok, on par du haut
    • Cohérence et unité Oui, décidément il comprend les concepts
    • téléadministration euh
    • interopérabilité WTF, où est le rapport avec l'urbanisation
  • pilotage des coûts et de la performance ahah les sous
    • ROI Gagner des sous!
  • maîtrise des risques Ne pas en perdre
    • Budget l'informatique ça coûte cher
    • Temps et ça prend du temps, plus qu'à ajouter les notions de périmètre et de qualité pour pouvoir "piloter" un projet
    • Outils pour surveiller Encore du contrôle
  • rôle opérationnel Ah quand même
    • associée aux grands projets de mutualisation Forcément la mutualisation est la clé de la réduction des coûts, pourquoi seulement associé et pas leader?
    • voire en pilotant certains de ces projets ah forcément, faut pas rêver, il ne va pas piquer le boulot des N DSI déjà existant dans chaque ministère.

Donc c'est pas une DSI là, juste un contrôleur de gestion, non?

Moyens

  • structure très légère Mais bien sûr
    • 20 personnes de haut niveau, issues du privé et du public que des énarques et des commerciaux ou aussi des gens qui ont déjà utilisé un ordinateur?
    • mission principale d’aider les directions du système d’information (DSI) des ministères, et absolument pas de se substituer Ah bah voilà c'est mort, la DISIC NE SERT A RIEN.
    • Travail mis à disposition Si vous voulez vous torcher le cul avec nos travaux vous pourrez
    • ne donnera pas d'ordre On a aucun pouvoir
    • contrôle Ah si on va distribuer des mauvais points
    • le cas échéant d’alerte Par exemple le jour de l'ouverture du site de france.fr ils pourront donner l'alerte comme quoi ça marche pas.

Bref ça semble pas gagné. Au mieux ce nouveau machin fera bien rire les DSI déjà en place dans les ministères, au pire il va les paralyser en rajoutant une surcouche de contrôle. Surtout que la véritable DSI de l'état c'est Bercy pas la place Beauveau.