Indécis pour le référendum du 29 Mai ?

Vous ne savez toujours pas ce que vous allez voter le 29 Mai ? Vous connaissez des indécis? Lisez/signalez d’urgence France, quel avenir ? , par Bertrand Hervieu, François de Singly, Jean Viard publié dans Le Monde du 17 mai.

Brillant, rien à ajouter, rien à enlever.

Je m’adresse uniquement aux indécis, car à 10 jours du référendum je doute que les partisans du oui ou du non changent d’avis. C’est peut-être dommage mais ceux qui vont décider du résultat de ce référendum ce sont eux: les indécis! Espérons qu’ils soient “bien” influencés.

6 thoughts on “Indécis pour le référendum du 29 Mai ?”

  1. Et pour ceux qui ne sont pas convaincus, un petit texte d’un repenti du oui, Thibaud de La Hosseraye :

    http://www.ineditspourlenon.com/

    Et toujours, le maintenant célèbre Etienne Chouard :

    etienne.chouard.free.fr/E…

    (Aurélien, j’espère que tu me pardonneras d’utiliser ton blog pour faire cette horrible propagande nonniste)

    <perso>Au fait, tu as reçu le mail de PL t’invitant au pot de départ de DR ?</>

  2. "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites,
    mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire."
    Voltaire

    ineditspourlenon ??
    maiscetexteestencoremoinscompréhensible queleTCEluimeme

    Si vous lisez Etienne Chouard lisez aussi le non moins célébre Publius:
    publiusleuropeen.typepad….

    Maintenant je doute que nos ci-précieux indécis ait le courage de lire tout celà…

  3. On a réellement l’impression que les défenseurs du "Non" sont des "has been" de la politique qui cherchent dans la voie de la dénégation à exister publiquement.
    Besançenot ? Qui connaitrait ce cycliste matinal et l’écouterait encore si il n’avait pris la position qu’il a prise. Il s’était même allié avec sa "maman" Laguiller durant un moment tellement son aura semblait s’être évanouie.
    Laguiller justement ? Une personne qui n’appelle pas à faire barrage à un extrémiste de droite ne peut espérer une quelconque crédibilité. Qui entendait encore parler d’elle avant sa prise de position ?
    Le Pen ? Peut-on penser un seul instant que ce vieilliard puisse élaborer une pensée réfléchie et structurée. Vociférer, oui, mais réfléchir, non. Il semblait proche de la maison de retraite quand le réferendum a pointé à l’horizon.
    Fabius ? Qui honnêtement pensait à lui il y a quelques mois ? Numéro deux du partie Socialiste il est vrai, mais avec quel pouvoir de décision ? Argumentation douteuse mais objectif clair : "Faire parler de lui à tout prix"
    Buffet ? Des idées aussi vieilles que son partie et tombées en désuétude depuis bien longtemps. Seul un petit séjour dans la ferme du "Non" lui permet d’exister. Ces convictions personnelles on sait tous où cela a mené certains pays de l’ancien bloc de l’Est.
    Mélanchon ? Personnellement j’avais vaguement entendu parlé de lui et connaissais tout juste le physique qui lui correspondait. Son argumentaire du "Non" est malsaine et dénote d’une personnalité douteuse. Tout simplement un manque certain de personnalité et de conviction.

    C’est le manque de notoriéte qui explique pourquoi ces candidats de la ferme célébrités s’agitent devant vous. Ils ne sont en rien convaincus que le "Non" a de l’avenir mais pensent plus que jamais à leur avenir et pas au notre.
    Le notre, nous les jeunes et les moins jeunes, c’est une constitution européenne qui nous protège contre les grands pôles économiques déjà présent et à venir. Etats-Unis, Chine, Inde se moquent de la France comme nous nous pouvons le faire avec Andorre. Mais l’Europe est un interlocuteur crédible face à leurs désidératas.
    Ne soyez pas aigri, raciste, nationaliste, obscurantiste. Réfléchissez à votre avenir et surtout à celui de vos enfants. Le déclin de la France, en cas de victoire du "Non", aura un un effet dévastateur sur l’emploi pour votre descendance.
    Ne soyez pas un spectateur passif comme peuvent l’être ceux plus ou moins lobotomisés qui regardent "La ferme célébrités" des hommes politique.
    Réagissez et votez "Oui".

  4. Merci pour ce commentaire. Et il ne faut pas oublier que dans le camp du oui on trouve des gens comme Jacques Delors ou Simone Veil. Et franchement ces personnalités sont bien plus crédible que les partisans du non.

  5. Pour ma part, je ne me fonde pas sur les personnes qui se prononcent en faveur de tel ou tel camp, mais plutôt bien sur les idées qu’elles expriment.

    Je m’en fiche que ce soit Delors ou Le Pen. Moi, ce que je sais, c’est que le discours "on veut mieux, donc on rejette ce compromis", c’est un discours extrémiste. Et j’aime pas ça. L’extrême-gauche, avec tous ses beaux discours, n’a jamais apporté le moindre acquis social, contrairement à la gauche qui a accepté les compromis liés à l’exercice des responsabilités (1936, 1981, 1997).

    Quant aux arguments jouant sur la peur du "plombier polonais", ils sont eux carrément du registre de l’extrême-droite. Et parce que ce n’est pas Le Pen qui l’a dit mais ATTAC, on devrait laisser dire ? Je trouve cette dérive inquiétante.

    Et puis comment pourrons-nous encore condamner Jörg Haider ou Gianfranco Fini, après le 21 avril 2002 et le 29 mai 2005, sans être la risée du monde ? Qui croira encore à nos beaux discours sur la solidarité et les nécessaires concessions ? Certainement pas les Anglais, qui vont sauter sur l’aubaine pour réclamer un peu plus d’influence.

    Je suis déçu.

  6. Quel avenir pour la France et l’Union européenne dans le monde ?

    Ce texte est une vraie bouffée d’air pur au milieu de tous les arguments-bateau des démagos de tous poils. Il est rempli de petites bombes, qui nous forcent à nous remettre en cause… Alors la France, pas mieux que l’Amérique de Bush ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.