Luc Fayard sur les blogs

Voici une très bonne lecture concernant les blogs par Luc Fayard. Quelques remarques en passant:

Ecrire
Pour moi c’est l’une des difficultés de tenir un blog. Rédiger un bon billet est toujours un travail de longue haleine. Je ne suis pas journaliste.Ecrire est donc difficile, mais c’est aussi une satisfaction au fur et à mesure des progrès. A ce sujet deux billets du même Luc Fayard m’ont beaucoup aidé et je ne peux que vous les recommander:
Comment nous lisons
Écrire pour être compris

il faudrait construire un nouveau système de validation de « l’autorité cognitive »
Le pagerank de Google, les systèmes de réputation à la Ebay ou le système de modération de Slashdot sont de bons systèmes mais comme tu le fais remarquer ils sont limités et contournables. Encore plus que dans le monde physique l’esprit critique est une qualité essentielle pour survivre dans le monde de l’information. La véritable fracture numérique n’est pas entre ceux qui ont accès aux nouvelles technologies et les autres. Mais entre ceux qui ont l’éducation et l’esprit critique nécessaire pour se servir des nouvelles technologies et les autres.

il n’y a aucun modèle économique
Et pourquoi devrait-il y en avoir? Je blogue par plaisirs c’est un loisir.
De plus l’économie c’est la gestion de la rareté. Avec les TIC, l’information n’est pas rare au contraire elle est extrêmement abondante. Si l’on veut construire un “modèle économique” autour des blogs il faut innover et surtout ne pas appliquer les lois classiques de l’économie.

2 thoughts on “Luc Fayard sur les blogs”

  1. j’ai une nouvelle théorie sur l’écriture que j’aimerai te soumettre: comme il est probable que les gens, le grand public, vont de plus en plus lire sur le web et de moins en moins ailleurs, dans les journaux et dans les livres, ne faut-il pas imaginer que c’est l’écriture web qui va devenir la référence?
    C’est donc elle qu’il faut travailler et apprendre dans les écoles de journalisme!
    Merci en tout cas pour tes aimables citations.

  2. Si je prend mon cas personnel, il est clair que la lecture d’articles du web a remplacé la lecture de journaux. Par contre je lis plus de livres qui pour moi restent la référence. Du moins tan que les écrans ne seront pas aussi confortables pour lire qu’une feuille de papier (encres électronique…)

    En tout cas ça pose plein de questions pour lesquelles tu me sembles être la personne tout indiqué:
    – Quelles différences entre l’écriture pour le web et l’écriture pour un journal?
    – Et quelles conséquences pour notre rapport à l’information?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.