Fibre optique pour tous: pas en France

“Je pense que tout le monde dans les années à venir voudra une connexion Internet à très haut débit. Et puisque tout le monde aura si je puis dire droit à sa fibre, il me semble que ces nouvelles infrastructures sont du ressort du bien public, de la collectivité. Au même titre que nos routes par exemple qui sont financées par l’impôt. Dans une démocratie qui se respecte, la nouvelle infrastructure optique doit être publique, et non pas appartenir à des sociétés privées.”

Jean Michel Billaut

“la fibre, ça va de toute façon se développer tout seul par le jeu du marché des télécoms” “la FTTH pour 100% de la population, ça n’est pas envisageable”

La future étude sur le très haut débit commandée à l’Idate par le Ministre de l’Industrie

On est pas dans la M****

3 thoughts on “Fibre optique pour tous: pas en France”

  1. La gestion publique n’est pas forcément non plus la panacée. Regardez toutes les affaires de corruption dans la quasi-totalité des chantiers publiques (HLMs, Autoroutes, etc…). Croyez-vous qu’il en sera différent lorsque l’Etat fera un appel d’offre pour fibrer tout le pays ?
    L’intéret du citoyen là dedans ?

    Personnellement, je préfère que Free, Alice ou autre posent leurs fibres, voir que des poseurs de fibres sous-louent le droit de passage sur leurs fibres afin que le choix économiques reste soumis au choix du consommateur et non au choix du politicien qui lui n’a pas à payer la facture, vu qu’il paye avec l’argent des autres via l’impôt.
    Lorsque je paye Free ou FT, je choisis à qui je donne mon argent en échange d’un service. A l’époque du monopole de FT, je n’avais aucun choix et de toutes façons, je payais quand même via l’impôt (ce qui est encore le cas, vu que FT est quasi-propriété de l’Etat).

    Comment un politicien peut faire des choix économiques vu qu’il n’a pas à en subir les conséquences économiques ?
    Si tel opérateur déploie telle techno et qu’il n’a pas de client, c’est son problème, c’est son choix. Si il a du succès, c’est aussi son problème et son choix. C’est justement parce qu’un opérateur privé risque son propre argent qu’il va tenter de faire des choix utiles. Alors que le politicien ne subira pas le coût économique et il fera donc des choix en fonction des différents lobbys, source de son pouvoir.
    Regardez les plans cables, le programme d’informatisation via les subventions à Bull qui n’en finissent plus. Regardez comment FT en tant que monopole des télécoms a bridé le développement de l’Internet au profit de son Minitel, vâche à lait.
    Quel intéret pour le consomateur-citoyen d’avoir financé ces puits sans fonds sans vraiement avoir de services utiles ?
    Je donne plus confiance à Free, Alice, Bouygues, etc… a faire des choix qui m’interressent en tant que consommateurs, car si ils proposent des choses qui ne m’interressent pas, j’irais tout simplement voir ailleurs, et leurs choix ne m’auront rien couté.

  2. >vincponc

    Je pense que tu mélanges deux choses:
    Le rôle de l’état et son efficacité.
    Oui il faut améliorer l’efficacité et la transparence de l’état. Les défauts passés et actuels sont-ils une raison pour paralyser toute action de l’état? non.

    Le problème est de définir ce qui doit être géré de manière collective (par les états) et ce qui peut l’être de manière privée.

    Je considère que les infrastructures comme une chose public, c’est le rôle de l’état. Les investissements sont énormes, les retours sur investissement ne se feront que dans des décennies. Aucun intérêt privé ne fera ce type d’investissement.

    Où en serions nous aujourd’hui si l’état n’avait pas investit dans: le réseau téléphonique, le TGV, le nucléaire, l’airbus, … ? Le problème est qu’actuellement nous vivons sur les rentes de ces technologies , mais ça va s’arrêter un jour, sans doute plus vite qu’on ne le pense. Il faut donc penser à l’avenir et lancer de nouveau "grand chantier". Un réseau FTTH au niveau Européen est l’un de ces grands chantiers qui peut redonner de la "croissance" à l’Europe.

    Quand on demande aux opérateurs privés ce qu’ils pensent de la fibre voici la réponse:

    >Xavier Niel : C’est un peu langue de bois. Objectivement, la fibre est bien évidemment la meilleure technologie. Du débit important, du multiposte HD… Cependant, un modèle économique où il faut investir 1000 euros par abonné, et facturer 80 euros par mois d’abonnement n’est pas vraiment un produit qui soit excitant…
    http://www.freenews.fr/index.php...

    Donc c’est non. Ou alors juste dans les zones ou ça peut rapporter gros.

    L’intérêt pour le consomateur-citoyen de financer aujourd’hui un tel réseau est que dans 10/20 ans la France, l’Europe resteront compétitifs au niveau mondial. Le Japon, les pays d’asie du sud-est, les pays Scandinave ne se posent pas toutes ces questions, ils fibrent avec des fonds publics.

    Mais bon, dans 20 ans on aura toujours nos très bon musés, dans 20 ans, les Chinois viendrons en France par million, ils visiteront le Louvre et seront intrigué par la nouvelle salle consacré au Minitel et à l’ADSL…

Leave a Reply to Modesto Alexandre Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.