FTTH où est l’état?

Orange donne le coup d’envoi de son réseau très haut débit :

Cette offre à très haut débit, disponible à Paris et « dans plusieurs zones limitrophes » au printemps, viendra concurrencer les offres de l’opérateur parisien de la fibre optique Erenis, du câblo-opérateur Noos-Numericable et de Free, filiale Internet du groupe Iliad. Clubic

Orange, Free, Noos-Numericable, ils sont trois (pour l’instant) et vont se battre à mort pour fibrer votre immeuble. Enfin surtout s’il est bien peuplé en CSP+, si vous habitez une ferme au fin fond du limousin ça risque d’être plus calme.

Pendant ce temps Mr Billaut, le pélerin de la fibre, est à Stockholm, il partage avec nous une présentation de Stokab, la société publique créée par la ville de Stockholm pour fibrer toute la ville (900.000 kms de fibre à aujourd’hui…). Et que dis le Monsieur de Stokab? L’infrastructure doit être publique, il ne faut surtout pas la déployer en double ou en triple, c’est le bordel. Le premier commentaire sur le billet de JM billaut résume bien mon sentiment:

3 infrastrutures en competition dans les villes > 100000 habitants, et rien en campagne? L’etat (et FT) est l’abonne absent qui organise par defaut le gaspillage?

Malheureusement lancer un plan fibre optique dont les effets ne se verront que dans 10-15 ans c’est pas ça qui va faire gagner les élections de 2007… donc, les hommes politiques n’en ont rien à foutre. Pourtant ils n’arrêtent pas de nous parler d’emploi, de croissance… faudraient qu’ils arrivent à faire le lien avec une infrastructure de communication moderne. Tiens lisez ce texte du blog des automates intelligents sur la (dé)croissance qui prône une décroissance de nos besoins matériel, indispensable à la survie de la planète, compensée par une croissance dans le domaine de l’immatériel.

Poursuite de la réflexion après une bonne nuit de sommeil…

fibre Original de la photo par Alexandre Modesto

On est en train de laisser le secteur privé s’occuper du déploiement de la fibre optique. Cela a une conséquence positive:

  • – Je vais avoir rapidement de la fibre à un prix raisonnable , j’habite tout prêt de paris.

Toutes les autres sont négatives:

  • – La “fracture numérique” va s’accroitre. Les zones à faible densité urbaine n’étant pas prête de voir de la fibre optique.
  • – Ca va tuer la concurrence. Bien qu’ils annoncent tous vouloir ouvrir leur infrastructures optiques à la concurrence via le dégroupage. Il ne faut pas rêver. Bizarrement les services de Free risquent de ne pas aussi bien fonctionner sur la fibre d’Orange et vice-versa. Laisser les opérateurs privés installer leurs infrastructures de communication et le meilleur moyen de recréer un nouveau monopole infrastructure + services à la France Telecom.
  • – On refait la même connerie que pour le téléphone mobile: on déploie l’infrastructure en triple, et comme ce n’est pas du sans fil c’est encore plus con.
  • – Les bénéfices généré par cette nouvelle infrastructure de communication vont aller dans la poche des opérateurs privés.

Si au contraire on interdit aux opérateurs privés de déployer leurs fibres et que l’on confie à un service publique la mission de fournir une infrastructure très haut débit neutre sur tout le territoire:

  • – Les bénéfices en zone dense serviront à financer les infrastructures dans les zones peut rentables à court terme.
  • – La mise en place de l’infrastructure coutera moins cher car elle ne sera pas dupliqué.
  • – Une véritable concurrence pourra exister au niveau des services.
  • – De nouvelles activités économiques auront plus de chance de se développer en dehors des grands centres urbains. La fibre optique pour tous est une mission d’aménagement du territoire comme l’ont été l’eau, l’électricité, le gaz, le téléphone…

On a bien lancé un grand plan télécom dans les années 60 qui a très bien marché. Ok, depuis le monde a beaucoup changé. Mais quelqu’un peut-il me dire le(s)quel(s) de ces changements empêchent de refaire la même chose aujourd’hui? Ma vision est simpliste et réductrice? Peut-être mais elle a le mérite d’exister alors que du côté de nos politiques au mieux ils n’ont aucune vision sur la question au pire ils savent mais sont corrompus.

Mon coup de chapeau aux quelques villages Gaulois qui résistent encore et toujours. Quant à la fibre dans les hauts de seine, il s’agit du département le plus riche de France…

One thought on “FTTH où est l’état?”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.