Pour un nouvel imaginaire politique

Edgar Morin“La politique tient désormais du degré zéro de la pensée. Sa crise est sans précédent, faute d’investissement intellectuel sur les bouleversements technologiques, les grandes transformations, les changements de société, les crises de civilisation. Elle est réduite au pilotage de l’économie, rivée sur le taux de croissance, sorte de potion magique censée résoudre le problème de l’emploi”.

Edgar Morin en introduction de “Pour un nouvel imaginaire politique

+1

Une véritable bouffé d’air au milieu de cette campagne présidentielle ras des paquerettes.

Devinette, qui a dit :

“Je n’aime pas les mots qu’on jette à la figure et qui sont si violents…”

réponse

One thought on “Pour un nouvel imaginaire politique”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.